Top
Image Alt

Cookie Policy (US)

Rendez visite à la doyenne des cathédrales gothiques du Nord de la France

La première pierre de la cathédrale Notre-Dame de Noyon a été posée près de 20 ans avant celle de Notre-Dame de Paris, en 1145. Nous étions alors qu’au tout début de l’art gothique en France. Cette doyenne se classe donc dans les toutes premières grandes églises gothiques de France. Une pure merveille !

Installée sur le point le plus élevé de la ville, la cathédrale est entourée par un quartier cathédral rare en France, construit dans le tracé circulaire d’une enceinte gallo-romaine. Et elle en impose ! Par sa haute et austère silhouette d’une part mais aussi par ses deux tours de façade.

Cette cathédrale est vraiment originale, et ce pour plein raisons.

Tout d’abord, elle possède un transept qui se termine par un hémicycle. C’est assez rare en France pour être mentionné.

Ensuite, si vous levez les yeux et que vous observez la voute, vous voyez les immenses verrières. Elles datent du XIIe siècle. Elles ressemblent à un tableau peint éclaboussé de lumière qui vous contemple du 4ème étage.

Puis, regardez de plus près le mobilier. Notamment la grande armoire gothique du XIIIe siècle. Elle est d’une élégance simple. Et approchez-vous des stalles qui sont dans la nef et qui étaient occupées par les chanoines lorsqu’ils récitaient l’office. Elles datent du XVIIe siècle. Quel contraste avec l’autel de style néoclassique qui comporte des enfants dénudés qui forment une grande farandole !

Avant de sortir de l’édifice, arrêtez-vous dans les 2 chapelles : celle de Notre-Dame de Bon Secours qui est de style gothique flamboyant. Elle ressemble à une grotte vouée à des divinités païennes. Puis, celle du Saint-Sacrement avec ses belles boiseries d’art baroque.

À l’extérieur, baladez-vous dans le quartier cathédral. Au nord, le quartier canonial comprend des bâtiments qui rappellent la vie des chanoines à l’époque : la salle capitulaire, le cloitre, sa jolie bibliothèque en bois et les maisons canoniales. Puis, faites un tour jusqu’au quartier épiscopal dans lequel se trouvent les vestiges du palais et ceux de la chapelle privée de l’évêque.

P'tit conseil

  • Dans le quartier cathédral, admirez la façade en bois de la « bibliothèque du chapitre », elle est splendide.
You don't have permission to register